retour à la page Projets
retour à la page Environnement, développement durable et eau

Solutions basées sur la nature pour la réutilisation des eaux domestiques dans les pays méditerranéens

Pays: Italie, Tunisie, Jordanie, Malte, Liban

NAWAMED CBC32| B| Environnement, développement durable et eau

ENI CBC “Mediterranean Sea Basin Programme”, the largest Cross-Border Cooperation (CBC) initiative implemented by the EU

Dates :
démarrage : 2019-09-10
fin : 2022-09-09
durée : 2 année(s), 11 mois
total restant : 3 mois
 
 

Objectif général :

Dans les pays méditerranéens, la consommation en eau domestique ne représente qu‘une part mineure de la consommation d‘eau - une quantité beaucoup plus importante est utilisée pour l‘irrigation - mais elle requiert une bonne qualité et la demande ne cesse d´augmenter, tout comme l‘amélioration du mode de vie et la croissance de la population urbaine. De plus, les eaux urbaines restent la principale cause de pollution des rivières et des nappes phréatiques, même lorsqu’elles sont traitées avant leur rejet. L‘utilisation d‘eau par habitant peut être considérablement réduite en utilisant des ressources en eau non conventionnelles (RENC) à des fins non potables : les eaux grises (et les eaux de pluie lorsqu‘elles sont disponibles) peuvent être réutilisées pour l‘irrigation et les toilettes, mais nécessitent la mise en œuvre de systèmes de traitement décentralisés servant un ou plusieurs bâtiments. NAWAMED vise à modifier les pratiques de gestion des eaux urbaines à travers des technologies de traitement innovantes, durables et économiques, applicables de manière décentralisée, afin de remplacer l’utilisation d’eau potable par des RENC de bonne qualité.

B.4 Protection de l’environnement, adaptation au et atténuation du changement climatique

B.4.1 Efficacité hydrique

Italie, Tunisie, Jordanie, Malte, Liban

Objectif spécifique :

Qu’est-ce qui sera amélioré?

Le projet démontrera la faisabilité technique et économique de solutions basées sur la nature et à bas prix, telles que des murs verts, pour traiter les ressources en eau non conventionnelles dans les écoles, les universités, les installations publiques et dans un camp de réfugiés. Les eaux usées récupérées et les eaux pluviales seront réutilisées à différentes fins, y compris les toilettes et l’irrigation, ce qui réduira la consommation d’eau potable à des fins domestiques. De plus, le projet montrera que le design et l‘architecture peuvent transformer les bâtiments de consommateurs à producteurs d’eau.

Qui va bénéficier du projet?

  • Propriétaires/gérants de 8 sites pilotes.
  • 450 spécialistes (ingénieurs, architectes, etc.), entreprises de construction, étudiants universitaires.
  • 50 agents des pouvoirs locaux et régionaux.
     

Réalisations prévues

  • 8 installations pilotes à échelle réelle pour le traitement et la réutilisation des eaux grises / des eaux pluviales, y compris des murs verts vivants (végétation verticale aménagée sur les façades des bâtiments) et des zones humides aménagées traitant les écoulements d‘un bâtiment public, d‘un parking et d‘un camp de réfugiés.
  • Réduction de 30% de la consommation d‘eau au niveau des sites pilotes.
  • 9 000 m3 / an d‘eau non conventionnelle à réutiliser au niveau urbain et domestique.
  • 15 visites techniques sur des sites pilotes.
  • 10 ateliers de formation organisés pour le personnel technique et les décideurs.
  • 1 document de politique méditerranéenne pour favoriser l‘inclusion de la gestion de la demande en eau et des mesures relatives aux ressources en eau non conventionnelles dans les cadres politiques nationaux.

Résultats ou changements attendus :

Données financières:

Budget total: €3,2 millions

Contribution de l’UE: €2,9 millions

Cofinancement du projet: 10%


Données financières :



Instrument de financement : .
Modalité de financement : .




Autres contributions :


Organisations :
• Regione Autonoma della Sardegna :


Réseaux sociaux :

Liens :

Fichiers :
Aucun fichier pour le moment.